ANTOINE RATTIN

GUIDE DE HAUTE MONTAGNE

  • Thumb1

    Portrait

    Guide de haute montagne: une passion, un métier! Guide de haute montagne: une passion, un métier!
    Le métier de guide de haute montagne me permet de vivre la passion qui m'anime depuis toujours: gravir des sommets, escalader des cascades de glace ou parcourir la montagne à ski.
    Au-delà des sensations, c'est surtout le partage de ces aventures avec des compagnons de cordée qui rend ces ascensions si riches. Il y a aussi l'esthétisme des sommets et des parois, l'envie d'aller voir derrière ou plus loin et surtout le bonheur de revenir parmi les siens, enrichi de ces moments intenses faits de partages, de rencontres et de découvertes.
    S'encorder reste un acte fort qui permet de parcourir, sans artifice, un univers éloigné du quotidien. Le guide de haute montagne permet de renouer un contact originel et authentique avec l'environnement montagnard: écouter le vent, observer la neige et les glaciers, regarder les étoiles et les nuages, sentir le calcaire et le granit sous ses doigts, apprécier le silence etc.
    Derrière chez moi dans le Bargy, dans les Aravis, à Chamonix ou à Zermatt, dans les Alpes ou sur les montagnes de Jordanie, de Norvège, d'Islande, des Andes ou d'Himalaya l'aventure et les découvertes n'attendent que nous!

  • Thumb2

    Ski de randonnée

    Le ski de randonnée est une activité qui permet de se ressourcer, loin du tumulte des stations.
    Partager de beaux moments de montagne et aller à la (re)découverte de combes, cols et sommets en hiver et au printemps.
    Prendre le temps à la montée et savourer la descente. Choisir l'itinéraire le plus confortable, les pentes les plus stables et les plus agréables:
    arriver au meilleur équilibre plaisir/sécurité reste la clé de sorites réussies.

  • Thumb3

    Raid à ski

    A mon sens , le raid à ski est un aboutissement pour le skieur de randonnée. Avec des moyens limités (peau, skis) et grâce à des carburants durables (humour et volonté) nous partons en voyage. Je suis toujours surpris des distances que l'on peut parcourir à ski: de Chamonix à Zermatt, de La Grave à Chamonix etc. Au-delà des grandes classiques, c'est aussi le moyen de se déconnecter sans prendre l'avion et de découvrir d'autres montagnes, en itinérants ou en étoile: la Vanoise, la Maurienne, la Corse, le Mercantour, les Cerces, la Corse, les Dolomites, la Silvretta etc. L'aventure est à notre porte.

  • Thumb4

    Cascade de glace

    Avec le froid de l'hiver, les rivières se figent et les cascades sont en glace. Univers éphémère et magique, on ne se lasse jamais de cette escalade. Avec deux piolets techniques et des crampons, à nous de créer une gestuelle adaptée afin de gravir cigares et autre free standing.
    Pour les plus doués, on peut aussi gravir des longueurs raides sans glace en coinçant les lames dans les fissures ou en encrant dans les mottes de terre. L'escalade "dry" (sec en anglais) est athlétique mais nous fera énormément gagner en aisance pour des passages de rimayes délicates.

  • Thumb5

    Canyon

    La descente de canyon reste une activité particulièrement ludique. Equipés d'une combinaison néoprène pour ne pas avoir froid, nous descendons les torrents de montagne en rappel, toboggans ou sauts. Les canyons sont plus ou moins difficiles: succession de 18 toboggans à côté de chez nous, grandes verticales ou itinéraires très encaissés. Ici aussi, quelques jours de canyon en Ardèche, Corse ou dans les Alpes maritimes rendront le dépaysement total. Matériel fourni.

  • Thumb6

    Vallée blanche

    Au sommet de l'Aiguille du Midi (3842 m), le Mont Blanc et les glaciers sont là, immenses. Après le panorama, nous descendons la célèbre arête et débutons la descente, longue de 23km, au milieu des séracs et crevasses des glaciers du Géant et du Tacul. A la Mer de Glace, sous sa majesté Les Drus, 20 minutes de marche, les skis sur le dos, sont nécessaires pour atteindre le train du Montenvers ou la buvette des Mottets avant de rallier Chamonix. Selon votre niveau et les conditions, nous pourrons choisir d'autres itinéraires: Vallée Blanche classique, Vallée Blanche originelle, Petit Envers, Grand Envers.

  • Thumb7

    Alpinisme

    Coeur du métier de guide, l'alpinisme reste mon domaine de prédilection. La vallée de Chamonix permet un accès rapide à de prestigieux sommets: il n'y a pas beaucoup d'endroits qui permettent de gravir un 4000 ou une belle arête alors qu'on prenait le café chez soi le matin! A l'inverse j'aime bien également prendre le temps de monter en refuge à pied le premier jour comme cela se pratique de manière classique en Vanoise, Oisans, Valais ou Grand Paradis. Se lancer dans le défis des sommets de plus de 4000 mètres, de gravir le Mont-Blanc,  les sommets les plus esthétiques ou les plus prestigieux: Meije, Cervin, Dent Parrachée, Aiguille Verte, Eiger, Dent du Géant etc. A chacun son projet.

  • Thumb8

    Escalade

    Originaire d'Ardèche, je suis venu à la montagne par l'escalade. En école d'escalade ou en grande voie, cette activité permet au corps de s'exprimer par une gestuelle esthétique. Le type de rocher procure des sensations différentes: le granit Chamoniard ou la calcaire des Aravis ne demandent pas les mêmes qualités. Gravir plusieurs longueur constitue déjà un petit voyage. On pourra rajouter au dépaysement en allant dans le Val d'Aoste, le Vercors, le Diois, le Verdon ou les Calanques.

  • Thumb9

    Les goulottes et l'alpinisme hivernal

    Les goulottes sont des pentes de neige et de glace qui zèbrent les faces des montagnes. Avec le même matériel qu'en cascade de glace, les longueurs s'enchaînent, plus ou moins fournies en glace. Il est courant de grimper sur de la glace "sorbet" ou "polystyrène" et de s'assurer sur les bords en rocher avec des coinceurs et des pitons. Dans le massif du Mont-Blanc, les goulottes se comptent par centaines. Cerise sur le gâteau, l'approche et le retour se fait à ski. L'alpinisme hivernal s'est beaucoup développé grâce au matériel de glace. Au coeur de l'hiver dans les préalpes ou au printemps dans le massif du Mont-Blanc, certains itinéraires sont plus fréquentés à ces périodes qu'en été. Par exemple, il est bien plus sûr de gravir l'Aiguille Verte au mois d'avril qu'au mois de juin.

  • Thumb10

    Via ferrata

    La via ferrata est un itinéraire équipé sur une falaise. On suit une ligne de vie avec une longe double, comme dans un accrobranche. Les passages clés sont équipés de marchepieds, rampes, échelles, passerelles etc pour rendre la progression aisée. Les via sont variées et nombreuses: il y en a de toutes les difficultés et pour tous les âges. Ces parcours permettent au plus grand nombre de vivre les mêmes sensations que l'escalade en grande voie.

  • Thumb11

    Voyages

    Même si pour moi une course en montagne constitue un voyage, se retrouver à l'étranger rajoute le dépaysement à l'aventure. Langue, culture, monnaie, repères, nourriture, horaire: tout est différent. Toutes les activités peuvent se conjuguer ailleurs: escalade et marche en Jordanie, ski/voile en Norvège, alpinisme au Pérou, grimpe en Afrique du Sud, canyon à La Réunion etc. J'ai déjà pas mal usé mes chaussures et les projets ne manquent pas. Vous avez votre passeport? Quelques clics et c'est parti!

Click thumb to zoom